Deux Jours et Une Nuit – 2014


Hier soir sur France 2

Deux jours, Une nuit – 2014
Résultat de recherche d'images
Résumé :
Un chef d’entreprise demande à ses employés de choisir entre leur prime annuelle de mille euros ou licencier une de leurs collègues, Sandra. Cette femme qui fait parfaitement son travail ne supporte pas cette injustice.
 
Sans formation, elle ne peut pas se permettre de perdre son emploi. Soutenue par Manu, son mari, elle va alors tenter de convaincre ses collègues de renoncer à leur prime pour qu’elle puisse rester dans l’entreprise.
 
Mais elle ne dispose que d’un week-end pour les persuader. Si certains acceptent sans hésiter, d’autres, aux fins de mois difficiles, renâclent et refusent de l’aider…
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
 
Cette histoire m’a fait penser aux mensonges que certains employés ont exécuté pour sauver leur place et la hiérarchie du moment qui d’ailleurs se sont fait éjecter….
Retour du boomerang dit-on en passant… 
 
Rassurez vous chaque acte de votre part reviendra en pleine face à moins que votre conscience vous fait prendre conscience de vouloir réparer et dire la vérité.
 
Vous ne savez pas la force que la vie peut vous offrir… et surtout ne pleurez pas si des choses négatives vous arrivent.
La vie est assez bien faite….

Posez vous la question, pourquoi certaines personnes vivent le plus longtemps ?
La réponse est simple.

Elles font des actions positives, respectent, aident leurprochain, ouvent leur coeur, etc….

– Faire du bien autour de soi pour recevoir du bien dans sa vie et celle de sa descendance.
 
– Faire du mal autour de soi pour recevoir le mal dans sa vie et de sa descendance.
 
 
Savoir dire « pardon » peut vous sauver aussi… car vous ne connaissez pas ce que la vie peut vous offrir ou vous prendre.
 
A Méditer….

La Citation du Lundi – 10/04/2017


 

Résultat de recherche d'images pour "meryl streep je n ai pas de patience"

 

« Je n’ai plus de patience pour certaines choses, non pas parce que suis devenue arrogante, mais tout simplement parce que je suis arrivée à un point dans ma vie où je ne veux pas perdre plus de temps avec ce qui me blesse ou avec ce qui me déplaît.

Je n’ai aucune patience pour le cynisme, la critique excessive ni pour les exigences d’une nature quiconque. J’ai perdu la volonté de plaire à celui qui n’aime pas, d’aimer à celui qui ne m’aime pas et à sourire à celui qui ne veut pas me sourire. Je ne dédie plus une seule minute à celui qui ment ou à celui qui veut manipuler.

J’ai décidé de ne plus vivre avec la prétention, l’hypocrisie, la malhonnêteté et l’éloge pas cher. Je n’arrive pas a tolérer l’érudition sélective et l’arrogance académique. Je n’ai pas à m’adapter plus avec les affaires du voisinage ou avec le commérage. Je déteste les conflits et les comparaisons. Je crois à un monde de contraires et c’est pour ça que j’évite des gens ayant un caractère rigide et inflexible.

En amitié, je n’aime pas le manque de loyauté ni la trahison. Je ne m’entends pas bien avec ceux qui ne savent pas donner un compliment et qui ne savent pas encourager. Les exagérations m’ennuient et j’ai du mal à accepter ceux qui n’aiment pas les animaux. Et pour couronner le tout, je n’ai aucune patience pour ceux qui ne méritent pas ma patience.»

Meryl Streep

La Promesse


Une chanson…..

On était quelques hommes
Quelques hommes quelques femmes rêvant de liberté
On n’était pas à vendre
Mais on pouvait revendre des montagnes d’amitié
Le cœur en bandoulière
Et les bras grand ouvert à tous les étrangers
On n’avait pas de peur
On sentait la chaleur qu’on savait se donner

Même au fin fond du désert
On aidait les plus faibles à ne jamais tomber
Même au milieu des chimères
On y croyait plus fort quand le courage manquait

Pour vous mes compagnons mes amis de jeunesse
Quelques soient vos histoires non n’oubliez jamais
Qu’un beau jour nous avions fait ensemble une promesse
S’il n’en reste qu’un nous seront ce dernier

On était plein d’ardeur
Et on sortait vainqueur de nos pauvres blessures
Quand les cœurs étaient lourds
On se trouvait toujours une voix qui nous rassure
On avait tant d’envies
Qu’on voyait notre vie comme une belle aventure
On n’avait pas de maître
La seule à nous soumettre c’était la mère nature

Même au fin fond du désert
On aidait les plus faibles et quitte à y rester
Même au milieu des chimères
On y croyait plus fort quand le courage manquait

Pour vous mes compagnons mes amis de jeunesse
Quelques soient vos histoires non n’oubliez jamais
Qu’un beau jour nous avions fait ensemble une promesse
S’il n’en reste qu’un nous seront ce dernier

Même au fin fond du désert
On aidait les plus faibles à ne jamais tomber
Même au milieu des chimères
On y croyait plus fort quand le courage manquait

Pour vous mes compagnons mes amis de jeunesse
Quelque soit mon histoire non je n’oublie jamais
Et aujourd’hui encore je refais la promesse
S’il n’en reste qu’un nous seront ce dernier

Pour vous mes compagnons mes amis de jeunesse
Quelques soient vos histoires, ne m’oubliez jamais
Et si un jour je tombe faites moi cette promesse
S’il n’en reste qu’un vous serez ce dernier
Ce dernier, ce dernier.

Grégoire